Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 23:24

Perdue.......

Je me suis perdue. Je ne sais plus où je dois aller. Tous les chemins sont devenus invisibles.

Pas le choix. Je dois me diriger au hasard. Et si je m'essouffle, je dois avancer. Et si je trébuche, je dois me relever. Et si j'ai peur, je dois affronter. Et si je hurle, je dois masquer en riant. Et si je doute, je dois l'oublier. Et si je sombre, je dois espèrer. Je dois et je fais, je dois et je fais, je dois et je fais, je dois..........pourtant je voudrai m'asseoir un instant. Pas pour toujours. Juste un instant. 

Mais il y a ces regards... alors je dois et surtout, je fais. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

philippe charpentier 17/03/2006 17:54

Ce n'est pas de la chance d'ailleurs! on a les enfants qu'on mérite!

philippe charpentier 17/03/2006 11:48

Tu as de la chance d'avoir une fille aussi sensible,embrasse la de ma part.

Elisabeth 17/03/2006 09:50

J'aime beaucoup la bannière sous ton blog.

ta fille 13/03/2006 11:17

ton article m'a émue, les larmes coulées même, sans m'en apperçevoir, j'espere que ton mal être passera... je t'aime peut importe ce qui peut arriver

Marie-Claire 13/03/2006 11:38

Touchée !!!!!! (mais pas coulée lol !  ) Tes mots me vont droit au coeur, ça déborde même .... par quelques larmes . Tu viens de me faire un merveilleux cadeau.  Je vous aime .  A tout à l'heure !!!

Dick Shaver 10/03/2006 16:42

mon comm arrive un peu tardivement mais voici ce que m'évoque ton article (je n'ai pas lu les comms précédents donc je ne sais si cela fait écho ou a déjà été dit plus haut)

c'est le "je dois je fais" qui a retenu mon attention. il m'évoque ces situations où quand on ne va pas très bien, on veut néanmoins à tout prix "assurer" pour ce et ceux que l'on aime. On veut montrer que l'on est infaillible, que l'on va assurer un maximum, que l'on assume toutes nos obligations....

En faisant cela, on risque quelques fois de s'user et finalement de ne pas être compris par les autres qui ne voient pas notre effort mais seulement notre souffrance et notre incapacité à "assurer". on oublie que pour bien "assurer" et "assumer" il faut d'abord être bien en soi et avec soi. il ne faut donc pas avoir peur de revenir sur soi et de penser à soi, pour ensuite avoir la capacité de faire tout ce qu'il faut pour ceux dont les regards comptent plus que tout...

je ne sais si cela te semblera "à côté de la plaque" ou pertinent...

Dick

Marie-Claire 10/03/2006 22:48

Pertinent...comme d'habitude !

line 10/03/2006 16:21

ces regards, c'est le regard de l'autre?

Marie-Claire 10/03/2006 22:47

...d'enfants qui font confiance

Josie 10/03/2006 09:11

Toujours présente, et tu m'en vois ravie....
Bises A +.

thezou 09/03/2006 22:41

A chaque jour suffit sa peine !
Si tu n'as pas de ligne directive pour le moment! ralentit et justement prends le temps de faire une pause ! Les périodes de réflexion sont souvent nécessaire pour reprendre la bonne direction, ou la direction que l'on a jugée nécessaire pour certaines raisons, il est normal d'avoir de la peine, et de n'avoir pas envie de rire, mais en société c'est trés difficile car dans notre culture nous devons cacher lorsque nous sommes dans la peine, pour ne pas passer pour tes "tarés" comme si ce n'était pas logique d'avoir le bourdon , mais,
ne t'en fais pas, le temps amenuise les hésitations dûes aux douleurs et aux peines et avec le temps reviennent les espoirs:-)
Je t'embrasse et je te souhaite une bonne nuit :-)

Marie-Claire 10/03/2006 00:13

Pour tous,
Merci de tous vos mots qui m'ont  fait du bien ... Je rentre d'une soirée là, et ça va bien ;-).
Le "lâcher-prise"  je ne le maîtrise pas trés bien encore. Vivre l'instant : je m'y colle au plus prés toutes les minutes, toutes les secondes. Mais parfois l'émotion est si violente qu'il faut qu'elle sorte. Et mon article m'a servi à ça. Il m'a libérée. Je viens de le comprendre alors que je m'en voulais de m'être ainsi exposée. Ma thérapie perso. J'ai balancé ma souffrance dans l'univers (en plus petit, ça donne over-blog) et j'ai reçu beaucoup de bonnes énergies en retour. Je me sens reliée. Ressourcée. Et je peux à mon tour partager quelque chose de positif. Merci encore!

philippe charpentier 09/03/2006 22:09

Je suis present.

Grenouille de Bénitier 09/03/2006 17:15

Nous sommes tous différents, certes, mais nous avons tous le même adn, nous sommes humains et je persiste et je signe, il y a un "mode d'emploi" universel. Le tout est de le connaître et d'accepter de le pratiquer ! Et je ne fais de leçons à personne... :0049:

Amadeus 09/03/2006 16:05

Perdu dans mes pensées, je me retrouve parmis vous.
La voie de mon silence, en plein coeur des ruines de ma mémoire, ne me laisse rien à partager, le coeur bridé... j'enchaîne les merdes, un truc en moi c'est brisé...
De mes pensées s'écoule la tristesse qui se reflète dans mes yeux, j'ai courbé les épaules sur un vide immense, chaque jour je meurs le temps, et je me tue un peu plus que la veille... Dieu sauve ces anges et que reste t-il aux autres ?
Frère il m'en faut plus, je balance cash, la vie amère rarement à mourir de rires.
Je m'en fous j'me nourris des autres, parfois mal mais ça tu le sais, le droit chemin n'est pas indiqué et y'a pas trop loin entre moi et le pire.
J'suis pas de ceux qui attendent le dénouement, les pieds dans le sol, même coincé dans les cordes je ne vais pas rester à tirer sans flingue... peu d'espoir pour mettre les miens à l'aise.
Le regard qui recherche la chaleur de l'évasion, et de la déraison, dans le poids des larmes, je n'ai rien a donner, l'esprit dans le flou je ne fais que passer.
Ne plus attendre, je vis la liberté, j'ai voulu un sourire sur le visage, j'ai joué
mon rôle... et j'ai sombré.
Dans un dernier soupir, entends moi, sur la route je suis mort, de faire ce que je veux... donne moi la chance d'être mieux.

( Dans la série abstrait ) Bizz.

Josie 09/03/2006 14:02

Marie-claire, je crois que le hasard sait bien faire les choses parfois. Avancer mais pas reculer c'est primordial. S'essoufler si cela en vaut la peine, mais vraiment la peine, tu n'as aucune raison de te sentir perdue . Le bonheur , il faut aller le chercher parfois, ou essayer de l'amener à soi...se relever ! dans la vie et de par mon expérience, je me suis relevée bien des fois, et vois-tu, je parle, je parle...Bon, je te fais un gros bisou.
Ceci n'est pas une leçon de moral,ce n'est que ma façon de penser.

Christian 09/03/2006 13:42

chaque individu est si particulier que trouver un mode d'emploi est bien illusoire, donner des lecons ne fait p

Grenouille de Bénitier 09/03/2006 13:24

Ah, le devoir... conscience coupable, éducation judéo-chrétienne. Il faut, on doit... à supprimer d'urgence de son vocabulaire si on veut sortir la tête de l'eau. Cela est... ne pas porter de jugement sur soi-même. Respirer et faire le silence dans sa tête, arrêter le flux des pensées, qui viennent directement du cerveau gauche, Mercure, le roi des voleurs et surtout des menteurs. Bon, il faut vraiment que je l'écrive cet article sur le mode d'emploi du bonheur...:0101: Rien ne change, c'est juste la façon d'appréhender la vie qui change et alors tout est différent.

Christian 09/03/2006 12:57

Ce texte m’évoque le vertige que l’on peut ressentir face au « mystère » de la création,
et de l’appréhension à se laisser emporter par une nécessité inconnue, il me dit également
le courage et l’obstination
Enfin ce texte me parle ausi de choses très personnelles, mais là, silence...