Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 22:00



  




C'est une chose étrange à la fin que le monde
Un jour je m'en irai sans avoir tout dit
Ces moments de bonheur ces midis d'incendie
La nuit immense et noire aux déchirures blondes...

Aragon







Partager cet article

Repost0

commentaires

Guern' de Bé 26/06/2009 12:02

En constatant les dates de parution de tes articles, je me demande où je suis passée ces derniers temps...Tu blogues plus vite que je ne consulte ma messagerie...Très beau poème d'Aragon...

Marie-Claire 29/06/2009 23:25


Ma vitesse de blog est pourtant facile à suivre, je suis au ralenti ( l'arrêt n'est même plus trés loin) ...
Ca fait un petit moment que je veux t'écrire d'ailleurs, mais manque le temps + mon manque d'amour pour les mails font que ... mais je te téléphonerai , ce sera plus simple !


fbd 23/06/2009 14:58

elle te ressemble et en même temps c'est bien le miroir du passé... dépassé

Marie-Claire 24/06/2009 21:52


Je me sens effectivement un peu dépassée en ce moment  :-)
Mais c'est toujours mieux qu'être ...trépassée :-(


Joseph 22/06/2009 13:02

Beaucoup de finesse ! Bravo !A bientôt sur les Cahiers de la colline.Amitiés.

Marie-Claire 24/06/2009 21:49


Bienvenu Joseph,
Merci et j'irai faire un tour sur la colline ...


tilk 21/06/2009 17:34

j'aime bcp l'atmosphère de ton blogtilk

Marie-Claire 24/06/2009 21:47


Salut Tilk ! Et merci ... mais je me demande un peu quelle sorte d'atmosphère se dégage d'ici ? (pas facile de s'en rendre compte de "l'intérieur" )


Cristophe 20/06/2009 16:58

Il y a comme un bug dans l'affichage du premier commentaire (qui ne s'affiche pas).

Marie-Claire 24/06/2009 21:45


Juste un peu de retard dans l'affichage semble t il ... mais c'est normal,  Aragon écrit de si loin ..


Aragon 20/06/2009 16:56

Il y aura toujours un couple frémissantPour qui ce matin-là sera l'aube premièreIl y aura toujours l'eau le vent la lumièreRien ne passe après tout si ce n'est le passant

Aragon 24/06/2009 21:43


Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre comme le givre
Et pour le vent être léger